Monika Pietsch Love-upon-Avon

Love-upon-Avon

Monika Pietsch - edge m

@@ barany

taboo

the fairy tale of the crow the boy and the bicycle

jade staircase lament

run baby run

alone in kyoto

la passante

five stories

À une passante

La rue assourdissante autour de moi hurlait.
Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
Une femme passa, d’une main fastueuse
Soulevant, balançant le feston et l’ourlet;

Agile et noble, avec sa jambe de statue.
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
Dans son oeil, ciel livide où germe l’ouragan,
La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

Un éclair… puis la nuit! — Fugitive beauté
Dont le regard m’a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l’éternité?

Ailleurs, bien loin d’ici! trop tard! jamais peut-être!
Car j’ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
Ô toi que j’eusse aimée, ô toi qui le savais!

Charles Baudelaire

the warrior

MONIKA PIETSCH koyasan II

 koyasan epitaph II

koyasan epitaph I

je n’enleverai pas mon voile :)

why so green


Avec les sentiments
De la plus profonde humilité
Je dédie
Ces fleurs maladives
C.B.


d e s i g n

p h o t o s

zamyślenie



zamyślenie biało czarne

wordpress stats plugin